Assurer la conformité des données sensibles à la loi GLBA

Fournissez aux auditeurs une preuve des mesures prises pour assurer la confidentialité des informations sur les clients recueillies lors des transactions financières et les protéger contre les menaces et les accès non autorisés.

Aperçu de la loi GLBA

Adoptée en 1999, la loi Gramm-Leach-Bliley s’applique à la fois aux institutions financières et à toute entreprise qui offre aux consommateurs des produits ou services financiers (prêts, conseils financiers ou d’investissement, assurances, etc.)

Elle oblige les entreprises à expliquer à leurs clients leurs pratiques en matière de partage de l’information et à prouver aux auditeurs qu’elles prennent des mesures actives pour protéger les données sensibles.

La loi GLBA s’applique aux entreprises de toute taille qui fournissent des produits ou des services financiers à des fins personnelles, familiales ou domestiques et qui collectent des informations personnelles non publiques (NPI) sur les consommateurs.

Les entreprises soumises à la loi GLBA s’identifient comme des institutions financières ou reçoivent des NPI d’une institution financière en tant que tierce partie.

La loi GLBA ne s’applique pas lorsqu’une institution financière collecte des informations à des fins professionnelles ou commerciales, telles que des prêts commerciaux, des comptes chèques commerciaux et d’autres services B2B. La loi GLBA ne s’applique pas non plus aux informations collectées sur des personnes ne demandant pas de produit financier.

Toute information personnelle non publique ou NPI concernant les consommateurs et collectée par des entreprises offrant des services financiers est couverte par la loi.
Les NPI sont toutes les informations financières personnellement identifiables recueillies au sujet d’un individu, y compris:

  • toute information personnelle fournie par un consommateur pour obtenir un produit financier
  • toute information recueillie lors d’une transaction (numéros de carte de crédit et de compte bancaire)
  • toute information recueillie lors de la prestation d’un service financier

La loi comporte trois sections principales, composées de deux règles et d’un ensemble de dispositions.

Pour être en conformité avec la loi GLBA, les institutions financières doivent:

  1. communiquer aux clients la manière dont elles partagent les données sensibles
  2. informer les clients de leur droit de refus s’ils préfèrent que leurs données personnelles ne soient pas partagées avec des tiers
  3. fournir aux auditeurs la preuve qu’elles ont pris des mesures pour protéger les données privées des clients conformément à leur politique écrite de sécurité de l’information.

Les principales implications de la loi GLBA en matière de protection des données sont décrites dans la règle de sauvegarde (Safeguards Rule), avec des exigences supplémentaires en matière de confidentialité et de sécurité publiées par la règle de confidentialité financière de la FTC.

La Safeguards Rule exige que les entreprises mettent en place des contrôles pour protéger, stocker et éliminer les informations relatives aux clients. Elle exige des entreprises qu’elles identifient les risques liés aux informations privées des consommateurs dans chaque domaine d’activité pertinent de l’entreprise, qu’elles évaluent l’efficacité des mesures de protection actuelles pour contrôler ces risques et qu’elles fournissent aux auditeurs la preuve que les mesures suivantes ont été prises.

Toutes les règles de la loi GLBA sont entrées en vigueur le 12 novembre 1999 et sont appliquées par la FTC, les agences bancaires fédérales et d’autres autorités réglementaires fédérales, ainsi que par les agences étatiques de surveillance des assurances.

Si une allégation de non-conformité à la loi GLBA est prouvée, les pénalités peuvent avoir des répercussions considérables sur l’entreprise, et même sur la vie privée. Les sanctions pour non-conformité comprennent:

  • Les institutions financières reconnues coupables de violation s’exposent à des amendes de 100 000 dollars pour chaque violation.
  • Les personnes responsables reconnues coupables de violation sont passibles d’une amende de 10 000 dollars par infraction.
  • La loi GLBA comprend également des dispositions relatives à l’application de la loi au niveau pénal. Dans les affaires pénales, les institutions financières, les responsables et les directeurs peuvent être condamnés à des amendes légales, et les responsables et les directeurs peuvent également être condamnés à une peine d’emprisonnement fédérale pouvant aller jusqu’à 5 ans.

Comment Qohash assure la conformité à la loi GLBA

Respectez la Saveguards Rule de la loi GLBA grâce à la découverte automatisée des données sensibles réglementées par la loi GLBA dans toutes les sources de données, à la mise en application des politiques et au droit à l’oubli.

Trouvez les données sensibles, partout

Solution Qohash

Qohash fournit un inventaire complet des données non structurées, sensibles et réglementées par la loi GLBA. Qohash découvre les données sensibles 50 fois plus vite que les autres solutions, sur n’importe quelle source de données, en tout lieu.

Qohash permet l’étiquetage, la classification, les recherches personnalisées par RegEx et par mot-clé, ainsi que le classement et la contextualisation des risques. Toutes les fonctionnalités sont offertes à un tarif fixe et unique – aucun serveur sur site n’est nécessaire.

suite

La loi GLBA exige que les entreprises « notent les endroits où les données sont collectées, stockées ou transmises » avec une « liste précise de tous les systèmes, dispositifs, plateformes et personnels ».

Surveiller les données de la loi GLBA 24/7

Solution Qohash

Fournissez aux auditeurs la preuve que les données sensibles sont surveillées et associées aux interactions des employés, afin de permettre l’application des politiques en temps réel.

Qohash examine les fichiers pour suivre les éléments de données, puis surveille ces éléments et les associe aux employés et aux lieux. Sachez à quel moment un employé a une interaction risquée avec des données sensibles. Tracez l’historique de tout élément de données qui se déplace sur les postes de travail ou sur OneDrive pour une remédiation plus rapide.

suite

Le contenu de l’avis de confidentialité 8.h. exige la preuve des « politiques de protection de la confidentialité, de la sécurité et de l’intégrité des informations personnelles non publiques des clients ».

Révisez les contrôles d'accès

Solution Qohash

Créez rapidement une liste de contrôle d’accès de toutes les données réglementées par la loi GLBA. Fournissez des preuves des restrictions et montrez que vous évaluez régulièrement si les personnes ayant accès ont un besoin professionnel légitime.

suite

Contenu de l’avis de confidentialité 14.a exige la preuve du processus permettant de réglementer « qui a accès au NPI ».

Exécutez les demandes de suppression

Solution Qohash

Voyez quand les fichiers ont été consultés pour la dernière fois dans les sites locaux, dans le cloud et sur les postes de travail. Supprimez des données directement dans l’outil pour démontrer la conformité avec les demandes de suppression de données à n’importe quel endroit, y compris sur les postes de travail.

suite

La loi GLBA exige l’élimination sécurisée des « informations sur les clients au plus tard deux ans après leur utilisation la plus récente pour servir le client ».

Prouvez l'application de la politique

Solution Qohash

Fournissez aux autorités de réglementation des preuves de l’application des politiques en temps réel, dès qu’un comportement à risque se produit. Le suivi des éléments de données sensibles, associé aux données d’interaction et de localisation des employés, permet d’agir immédiatement en cas d’accumulation, de suppression ou d’exfiltration contraire aux politiques.

suite

Le contenu de l’avis de confidentialité 14. b. demande des preuves des « pratiques de sécurité pour assurer la confidentialité du NPI conformément à la politique de l’institution ».

Atténuez les risques liés à la vie privée

Solution Qohash

Évaluez et traitez les risques pour vous préparer à passer l’audit de la loi GLBA. L’étape fondamentale de l’évaluation des risques consiste à connaître la quantité de données sensibles présentes sur les systèmes de l’entreprise et les personnes qui y ont accès, et à identifier les points d’exposition critiques. Classifiez les données et surveillez les interactions des employés avec ces données pour appliquer les politiques en temps réel.

suite

La loi GLBA exige que les risques potentiels soient identifiés et évalués en permanence.

Demandez une démonstration

Découvrez comment vous pouvez tenir un inventaire des données réglementées par la loi GLBA et fournir aux autorités réglementaires la preuve d’une surveillance des données en continu, du traitement des demandes de droit à l’oubli aux points d’extrémité et de l’application des politiques.

Contactez-nous

Inventaire des données sensibles
Satisfaire aux audits PII et PCI
Assurer la conformité GDPR et NYDFS
Améliorer la gouvernance des données
Obtenir la certification SOC2
Surveillance des menaces internes
Verrouillage des terminaux
Détectez les abus de politique en temps réel
Accélérez les investigations
Quantifiez votre niveau de risque pour votre conseil d’administration
Défier les limites
Témoignages de nos clients